MGF UN BUSINESS POUR TOUS AU DETRIMENT DE LA SANTE DES JEUNES FILLES.


30 November 2017

Guest blog by Mama Sylla, La présidente de la Charité FRATERNITE GUINEENNE 

Pourquoi MGF (Mutilations Génitales Féminin) sont devenues des pratiques qui rapportent de l’argent aux sages-femmes ou exciseuses bref un business pour toute la communauté.

La semaine de préparation pour exciser une fille.

Pour les 16 jours d’activisme, je juge nécessaire décrire ce blog pour pouvoir expliquer les raisons et les causes qui poussent les parents à mutiler leurs filles et à quel prix ? Toute la cérémonie peut se faire durant un mois pendant les vacances scolaires entre Juillet et Septembre.

En République de Guinée dont la capitale est Conakry, les cérémonies d’excision se passent différemment selon les ethnies.

Bien avant que tu subisses l’excision, les parents te préparent en t’achetant des nouveaux habits, des bijoux et des chaussures.

La pratique de l’excision diffère selon les ethnies et les coutumes. Etant issue d’une mère peulh et d’un Père soussou, j’ai été excisée en milieu peul selon leur tradition qui est différente de celle pratique en milieu Soussou.

Je précise que chacune des 26 ethnies que mon pays la Guinée compte à chacune sa façon de pratiquer les mutilations génitales.

En general, c’est plusieurs parents qui décident d’exciser leurs filles (minimum 15 à 20 filles) en temps pour réduire les charges financières.

Pour mon cas on était que deux, donc considérer comme étant les privilégiées et plus chanceuses mais cela à quel prix ?

Mes parents avaient déboursé assez de fortunes pour ce rituel, dès que l’exciseuse fini de me couper elle a vite récupéré l’argent avec mes parents pour continuer à chercher d’autres victimes et pendant ce temps moi je payais le prix tout en saignant sans arrêt pendant 3 jours sans etre consultée par aucun médecin, ni être admise à l’hôpital comme pour eux s’était bien normal. La femme qui m’a coupée était très considérée et respecter par tous les parents dans la ville. Elle était à la recherche de victimes (clientes) en longueur de journée n’ayant jamais étudiée donc ne connaissant pas les risques liés à cette pratique criminelle.

Les filles excisées seront t abandonnées a elles mêmes face aux problèmes liés à leur sexualité, maternité bref à leur foyer pour le restant de leur vie.

Par conséquence cette pratique criminelle est devenue très lucrative dans nos communautés en Afrique bien que la loi l’interdise de façonthéorique si la loin’est pas appliquée avec toute sa rigueur,cette pratique ne pourra jamais prendre fin parce que tout simplement ça génère de l’argent aux exciseuses et à certains intermédiaires.

En conclusion c’est un business entre les exciseuses, le personnel médical, les leaders d’opinion.

Pour le cas du personnel médical, ils profitent de l’occasion pour faire payer les parents des ordonnances très chères et les frais de consultation.

Pour les religieux (musulmans) cette pratique est autorisée donc leur silence est coupable dans la mesure ou à chaque célébration ils reçoivent des cadeaux de la part des exciseuses et de leurs intermédiaires pour acheter leur silence pendant que ces jeunes femmes resteront traumatisées pour le reste de leur vie.

En tant que victime de l’excision, je combattrais de toutes mes forces cette pratique sous toutes ses formes ici en Angleterre et partout ailleurs.

#FGM (FREE OUR GIRLS MOTHES)

Mama sylla

La présidentede la Charité FRATERNITE GUINEENNE

Résidant En Grande Bretagne.